Table des matières

Ceci est la traduction de La FAQ de SILC Client. Cette traduction a fait l'objet d'une relecture minutieuse et peut être considérée comme fiable. N'hésitez cependant pas à corriger toute éventuelle erreur que vous pourriez trouver.

Questions sur le Client SILC

1. Où puis-je trouver des clients SILC ?

Le client SILC officiel est disponible gratuitement au téléchargement sur le site silcnet.org. Il existe également plusieurs projets indépendants développant divers autres clients (disposant notamment d'une interface graphique), en se basant sur SILC Toolkit.

2. Puis-je utiliser SILC avec un client IRC et vice versa ?

En général, la réponse devrait être non pour les deux. Cependant, il existe déjà au moins un client IRC qui supporte SILC, le client Irssi. Le client SILC actuel est en fait basé sur l'interface utilisateur du client Irssi. Donc oui, il est possible d'utiliser SILC avec certains clients IRC et vice versa. Vous pouvez utiliser le plug-in SILC dans Irssi et avoir ainsi le support des deux protocoles sur un même client. Mais cela ne signifie pas que vous pourrez parler depuis un réseau SILC sur un réseau IRC, c'est impossible.

3. Je suis derrière un pare feu, puis-je utiliser le client SILC ?

Oui. Si votre administrateur réseau peut ouvrir le port distant 706 (TCP), vous pouvez utiliser SILC sans problème. Vous pouvez aussi compiler votre client SILC avec le support de SOCKS ce qui devrait faire passer votre session SILC à travers le pare feu (proxy).

4. Le thème par défaut est pourri, où puis-je en trouver un autre ?

Les fichiers de thème du client SILC sont presque compatibles à 100% avec les thèmes du client IRC Irssi d'origine. Vous pouvez récupérer ces fichiers de thème depuis le site du projet Irssi. Vous pouvez aussi essayer de faire un meilleur thème par vous-même.

5. Comment puis-je envoyer un message privé ?

L'envoi d'un message privé se fait par le biais de la commande MSG. Un exemple de commande : /MSG john bonjour, enverra le message bonjour au pseudonyme john. Les messages privés sont sécurisés par défaut avec les clés de session, et le message est re-chiffré par les serveurs quand celui-ci voyage jusqu'au destinataire. Si vous préférez sécuriser les messages privés avec une clé privée, vous pouvez négocier une clé secrète avec le destinataire. Rappelez-vous de toujours envoyer une commande WHOIS avant d'envoyer un message privé, ceci afin de vous assurer que vous envoyez le message à la bonne personne.

6. Comment puis-je échanger ma clé secrète avec un autre utilisateur ?

Il est important d'échanger des clés secrètes si vous ne faites confiance ni aux serveurs ni au réseau que vous utilisez. En négociant une clé avec l'utilisateur avec lequel vous voulez parler, vous vous assurez que personne, exceptés vous et votre ami, ne pourra chiffrer ou décrypter les messages. La négociation de la clé secrète se fait avec la commande KEY. Voici un exemple de négociation de clé afin de sécuriser des messages privés.

En tapant la commande : /KEY MSG john agreement 192.168.2.100, vous enverrez une requête de négociation de clé au pseudonyme john. L'adresse IP 192.168.2.100 devrait être l'adresse IP de votre machine. Vous pouvez également définir le port de la commande KEY après l'adresse IP. Si vous ne le faites pas, le système d'exploitation le fera pour vous. john recevra une notification sur son écran lui indiquant que vous aimeriez négocier une clé secrète avec lui, et il recevra alors l'adresse IP et le port où vous serez en écoute pour la négociation. Quand il tapera la commande /KEY MSG You negotiate 192.168.2.100 1.1.2, l'échange de la clé débutera. Pendant la négociation, vous serez invité à vérifier et à accepter la clé publique de john, si vous ne l'aviez pas déjà fait avant. john sera aussi invité à accepter votre clé publique. Après la fin de la négociation de la clé, tous les messages privés envoyés entre john et vous seront sécurisés par la clé secrète négociée. Remarquez que vous devez vérifier la clé publique qu'on vous donne, et c'est d'autant plus important que quelqu'un pourrait tenter une attaque man-in-the-middle.

7. Comment puis-je échanger ma clé secrète derrière un NAT ?

Si vous seul êtes derrière un NAT ou un pare feu alors la négociation de clé fonctionnera quand même, mais si les deux parties se trouvent chacune derrière un NAT alors la négociation de clé ne fonctionnera pas car elle se fait de pair à pair. Si vous êtes derrière un NAT alors vous ne pouvez évidemment pas recevoir de négociation de clé, et vous ne pouvez pas vous lier à une adresse IP ou un port. Cependant, vous pouvez toujours utiliser la commande KEY pour négocier les clés.

En tapant la commande /KEY MSG john agreement, sans autres argument (comme l'adresse IP ou le port) vous enverrez la requête d'échange à john, mais vous ne fournirez ni adresse ni port pour que john puisse se connecter. Quand john recevra sur son écran la notification indiquant que vous aimeriez procéder à une négociation de clé, il pourra taper la commande /KEY MSG votre_pseudonyme agreement 172.16.100.78, ce qui vous renverra la requête de négociation. Vous recevrez l'adresse IP et le port où vous devrez vous connecter pour effectuer la négociation. Après réception de la notification, vous pouvez envoyer la commande /KEY MSG john negotiate 172.16.100.78 1.181, ce qui lancera la négociation de la clé avec john. Vous pouvez ainsi négocier les clés même si vous êtes derrière un NAT.

8. Comment puis-je changer les modes des canaux ?

La commande pour gérer les modes de canal est CMODE. Avec cette commande vous pouvez changer le statut du canal (le transformer en canal secret, par exemple), mettre en place une limite du nombre d'utilisateurs connectés au canal, un mot de passe pour le canal, faire en sorte que le canal utilise des clés privées, ou bien encore activer le mode fondateur.

9. Que signifie le mode fondateur sur un canal, et comment puis-je le mettre en place ?

Celui ou celle qui crée le canal en étant le premier utilisateur à le rejoindre devient automatiquement le fondateur ou la fondatrice du canal. Il ou elle jouit alors de quelques privilèges supplémentaires sur le canal. Par exemple, il est impossible d'exclure le fondateur du canal (commande /KICK), et il existe certains modes de canal que seul le propriétaire peut modifier. Si le créateur du canal conservant son statut de propriétaire même s'il le quitte, il peut activer le mode de canal fondateur.

Le mode s'active en tapant la commande /CMODE nom_du_canal +f. Ceci activera le mode fondateur et utilisera la clé publique du fondateur comme identifiant pour authentification quand l'utilisateur réclamera à nouveau le mode. Si le fondateur quitte le canal, il pourra récupérer les droits de fondateur en utilisant les commandes JOIN ou CUMODE. L'envoi de la commande /JOIN nom_du_canal -founder lui redonnera les privilèges de fondateur au moment même où il rejoindra le canal ; de même la commande /CUMODE nom_du_canal +f votre_pseudonyme remettra le mode fondateur sur le canal, après qu'il l'ait rejoint.

Le mode fondateur signifie aussi que le canal devient permanent lorsqu'il est activé. Cela veut dire que si le mode fondateur est activé, alors lorsque le dernier utilisateur quitte le canal, ce dernier n'est pas détruit. La prochaine fois que quelqu'un rejoindra le canal, il n'en deviendra pas le fondateur si le canal existait déjà (mais était vide). Si le mode fondateur n'est pas activé quand le dernier utilisateur quitte le canal, le canal est détruit. Quand vous activez le mode pour le canal et que vous le quittez, vous pouvez récupérer les droits de fondateur au moment où vous rejoignez le canal.

10. Je suis le fondateur d'un canal qu'on ne peut rejoindre que sur invitation, comment puis-je rejoindre le canal après l'avoir quitté ?

Le fondateur a la possibilité d'annuler le statut «sur invitation seulement» en réclamant ses privilèges de fondateur en utilisant la commande JOIN. Le canal mode fondateur doit avoir été activé pour que cela puisse fonctionner. Réclamer le statut de fondateur en employant la commande JOIN est tout aussi important dans le cas où le canal possède une limite d'utilisateurs, et dans le cas où il y a des bannissements actifs. Le fondateur de la même manière annuler ces conditions. Cependant, il ne peut pas neutraliser la phrase de passe du canal si elle est activée. Pour obtenir le mode fondateur au moment du /JOIN et annuler la condition «sur invitation seulement», envoyez la commande /JOIN nom_du_canal -founder. Ceci vous fera rejoindre le canal et tentera de vous redonner le statut de fondateur.

11. Comment puis donner ou retirer les droits d'opérateur à quelqu'un sur un canal ?

Donner ou retirer le statut d'opérateur sur un canal requiert que vous ayez vous-même au moins le statut d'opérateur ou de fondateur du canal. Vous pouvez donner le statut d'opérateur à un autre utilisateur en utilisant la commande CUMODE. Pour donner à john les droits d'opérateur envoyez la commande /CUMODE nom_du_canal +o john, et pour les lui retirer envoyez la commande /CUMODE nom_du_canal -o john. Vous pouvez indiquer le canal courant en mettant le caractère '*' en lieu et place du nom du canal.

12. Comment puis-je mettre une clé privée sur mon canal, et qu'est-ce-que cela signifie exactement ?

Activer la clé privée pour un canal nécessite de lui avoir au préalable appliqué le mode clé privée. Vous devez être le fondateur du canal pour pouvoir le faire. Tapez la commande /CMODE nom_du_canal +k. Après que ce mode soit activé, l'ancienne clé du canal ne sera plus utilisée pour crypter ou décrypter les messages du canal. Pour activer la clé du canal, utilisez la commande KEY. Chaque utilisateur du canal doit faire la même chose et appliquer la même clé. Si certains utilisateurs du canal ne le font pas (ou ne connaissent pas la clé), ils seront alors incapables de lire le moindre message sur le canal. Tapez la commande /KEY CHANNEL nom_du_canal set ma_clé_super_secrète. Cette commande fera de la phrase de passe ma_clé_super_secrète la clé du canal. La manière exacte par laquelle les autres utilisateurs connaîtront cette clé sort du cadre du protocole SILC. SILC ne fournit pas encore la possibilité de négocier une clé secrète avec beaucoup d'utilisateurs en même temps. Pour cette raison, la clé secrète du canal est habituellement une phrase de passe ou un mot de passe que tous les utilisateurs du canal doivent connaître. Mettre en place une clé privée sur un canal signifie que seuls les utilisateurs qui la connaissent seront en mesure de crypter et de décrypter les messages. Les serveurs ne connaissent pas du tout la clé. Si vous retirez le mode clé privée, tous les utilisateurs commenceront automatiquement à utiliser une nouvelle clé de canal pour sécuriser les messages du canal.

13. Comment puis-je transférer un fichier ?

Vous pouvez transférer des fichiers de manière sécurisée en utilisant la commande FILE. Celle-ci négociera automatiquement une clé secrète avec l'utilisateur distant, et le flux de transfert du fichier sera sécurisé avec cette dernière. Le flux de transfert du fichier est toujours envoyé de pair à pair. Si vous désirez envoyer un fichier à un autre utilisateur, vous pouvez taper la commande /FILE SEND chemin/dacces/au/fichier john. Cette commande envoie, ou plutôt rend disponible pour le téléchargement le fichier chemin/dacces/au/fichier à l'utilisateur john. C'est ce john qui décidera s'il veut réellement télécharger le fichier. Lorsque john tapera la commande /FILE ACCEPT, la négociation de la clé commencera. Vous et john êtes invités à vérifier et accepter la clé publique de l'autre, si cela n'a pas déjà été fait. Après la fin de la négociation de la clé, le transfert du fichier commencera. Si vous voulez annuler la session de transfert de fichier, ou si john veut refuser la requête de transfert de fichier, alors la commande /FILE CLOSE fermera la session.

14. Comment puis-je obtenir les clés des autres utilisateurs ?

Vous pouvez obtenir la clé publique d'un utilisateur en utilisant la commande GETKEY. Cette commande récupèrera la clé publique de l'utilisateur depuis le serveur sur lequel celui-ci est connecté. Le serveur a vérifié que l'utilisateur possède la clé privée correspondante, mais vous serez cependant invité à vérifier et à accepter la clé publique. Toutes les clés publiques des clients sont sauvegardées dans votre dossier local de clés ~/.silc/clientkeys/. Vous pouvez également recevoir les clés publiques d'un client pendant la négociation de clés et le transfert de fichiers. La commande GETKEY peut aussi être utilisée pour aller chercher la clé publique d'un serveur. Ces clés sont sauvegardées dans le dossier ~/.silc/serverkeys.

15. Comment puis-je voir l'empreinte de ma clé publique ?

Vous pouvez jeter un coup d'œil à votre propre empreinte en tapant simplement la commande WHOIS sans argument. De plus, vous avez également la possibilité de charger le contenu du fichier de la clé en utilisant le programme silc, en lui passant l'option -S. Votre propre clé publique est toujours sauvegardée dans le fichier ~/.silc/public_key.pub. Pour charger votre clé, lancez silc avec : silc -S .silc/public_key.pub. De la même manière, vous pouvez charger le contenu de n'importe quelle clé publique à l'intérieur des dossiers ~/.silc/clientkeys/ et ~/.silc/serverkeys/. La commande WHOIS montrera aussi les empreintes des clés publiques des autres utilisateurs.

16. J'ai fait un WHOIS sur un pseudo, et il m'a retourné plusieurs réponses, pourquoi ?

Cela peut arriver s'il y a plusieurs pseudonymes identiques sur le réseau en même temps. Comme vous devez déjà le savoir, un pseudonyme n'est pas unique sur un réseau SILC. Cela signifie qu'il peut y avoir plusieurs pseudonymes identiques, mais aussi que vous pouvez toujours prendre le pseudonyme que vous voulez. Si WHOIS vous renvoie plusieurs réponses, vous pouvez différencier les utilisateurs par leur vrai nom, leur nom d'utilisateur, leur nom d'hôte et finalement l'empreinte de leur clé publique, informations que vous montrera la commande WHOIS. Vous remarquerez également la présence d'un pseudonyme en plus entre parenthèses. Cela pourrait par exemple donner : nickname: John (John@otaku). Le véritable pseudonyme est John, mais puisqu'il en existe plusieurs sur le réseau, vous pouvez accéder à cette personne-ci en utilisant John@otaku. Donc, si vous vouliez envoyer un message privé à ce John en particulier, vous pourriez le faire en tapant la commande /MSG John@otaku hello. Cela enverrait alors le message hello à John@otaku.

17. Existe-t-il une commande pour voir tous les serveurs liés ?

Non, il n'y en n'a pas. Pour de plus amples informations, voir la FAQ du protocole SILC.

18. Comment puis-je lister tous les utilisateurs d'un canal ?

La commande pour lister tous les utilisateurs sur un canal en particulier est USERS. Le client SILC Irssi dispose également d'un alias pour cette commande : WHO. Pour voir les utilisateurs du canal courant, tapez la commande /USERS *. Vous pouvez remplacer le caractère * par le nom du canal de votre choix. Si celui-ci est un canal privé ou secret, et que vous ne l'avez pas rejoint, vous ne pourrez pas en lister les utilisateurs.

19. Quelle est la différence entre les commandes OPER et SILCOPER ?

La commande OPER est utilisée pour obtenir les privilèges d'opérateur de serveur sur un serveur SILC normal, tandis que SILCOPER est utilisée pour obtenir les privilèges d'opérateur de routeur (aussi connus sous le nom d'opérateur SILC) sur un routeur de serveurs. Vous ne pouvez pas utiliser la commande SILCOPER sur un serveur SILC normal, elle ne fonctionne que sur un routeur de serveurs.

20. Mon client Cygwin crashe avec le message "Couldn't create //.silc directory"

Une solution consisterait à faire pointer la variable d'environnement HOME vers le dossier où vous avez décompressé votre client SILC. Tapez dans votre invite de commande quelque chose comme :

c:\>set HOME=c:\silc

21. Pourquoi /join #silc et /join silc ne m'envoient pas sur le même canal ?

Le caractère # n'est obligatoire pour un nom de canal SILC. #silc et silc sont donc deux canaux différents. Le caractère # en tête d'un nom de canal est une particularité d'IRC qui n'a rien à voir avec SILC. Si vous avez un # dans le nom du canal, il fait alors partie du nom du canal, de la même manière que les caractères % ou &.

22. Comment puis-je détacher ma session du serveur ?

Vous pouvez détacher votre session en envoyant simplement la commande DETACH. Votre connexion au serveur sera automatiquement fermée. La prochaine fois que vous vous connecterez à un serveur quelconque, votre session sera automatiquement reprise. S'il y a une erreur pendant la reprise de la session, votre connexion sera fermée et vous devrez vous reconnecter au serveur. Si cela arrive, vous ne pourrez plus récupérer l'ancienne session.

23. Je l'ai détachée mais n'ai pas pu la récupérer, comment puis-je me débarrasser de l'utilisateur fantôme sur le réseau ?

La reprise de session peut échouer pour plusieurs raisons, et il est possible que l'utilisateur fantôme reste sur le réseau pendant un certain temps. Vous pouvez utiliser la commande /KILL votre_ancien_pseudonyme -pubkey pour vous débarrasser du client fantôme. Remarquez que vous ne pouvez tuer que vous-même et que vous devez pour cela être connecté sur le même serveur que le client fantôme. Lisez aussi l'aide de la commande KILL pour plus d'informations.

24. Comment puis-je activer le support d'UTF-8 dans le client ?

Vous pouvez taper la commande /set term_type pour voir quel est l'encodage actuellement utilisé. S'il s'agit de quelque chose d'autres que utf-8, vous pouvez activer UTF-8 en tapant la commande /set term_type utf-8. Votre terminal doit bien entendu supporter correctement UTF-8. Dans SILC, tous les messages textes sont codés en UTF-8, et le client est capable d'afficher correctement le message même si le terminal ne supporte pas UTF-8. Cependant, si votre terminal supporte l'UTF-8, vous devriez l'activer par le biais de la commande /set term_type utf-8.

25. Que sont les Attributs Demandés et comment puis-je les utiliser ?

La commande WHOIS (voir /HELP WHOIS et /HELP ATTR) supporte des extensions appelées attributs requis, ou attributs d'information et de présence en ligne des utilisateurs, comme on les appelle officiellement. Les attributs, que vous pouvez demander avec la commande WHOIS, peuvent être utilisés afin d'obtenir plus d'informations au sujet d'un utilisateur. Ils peuvent, par exemple, vous renvoyer la carte de visite d'un utilisateur (Vcard), ses images, son humeur, sa localisation géographique, ses clé publiques et certificats, ses différents types de messages de statut en ligne (messages textuels ou multimédias), et d'autres informations.

Les attributs sont optionnels et un WHOIS peut ne pas les retourner même si vous les demandez. D'un autre côté, le serveur peut répondre au nom de l'utilisateur si celui-ci ne vous envoie pas les attributs. Dans ce cas, le serveur essaye de remplir votre demande en fournissant toutes les informations qu'il connaît à propos de l'utilisateur. Pour obtenir les attributs par la commande WHOIS, tapez /WHOIS pseudonyme -details. La commande WHOIS peut prendre un peu plus de temps dans ce cas-là. Remarquez que vous pouvez ne pas recevoir du tout les détails si l'utilisateur auquel vous avez demandé l'a refusé, et que le serveur peut ne vous renvoyer que des informations partielles.

Quand les attributs sont reçus, SILC Client vous demande si vous désirez les sauvegarder. Si vous voulez sauvegarder toutes les données que vous avez reçu (comme la carte de visite, les images, etc…), répondez oui (yes). Les données sont sauvegardées dans ce que l'on appelle la liste d'amis, qui se trouve dans le dossier ~/.silc/friends/. Elles y sont sauvegardée aux côtés de la signature de la clé publique de l'utilisateur.

26. Comment puis-je configurer mes propres Attributs Demandés ?

Par défaut, SILC Client active le fait que les autres utilisateurs puissent accéder à vos attributs demandés. Voir /HELP ATTR pour obtenir la liste des attributs. Vous pouvez utiliser la commande ATTR pour configurer les attributs que vous désirez mettre à la disposition des autres utilisateurs.

27. Je ne veux pas transmettre d'attributs, comment les désactive-t-on ?

Si vous ne voulez pas que les autres utilisateurs obtiennent vos attributs, tapez la commande /ATTR allow OFF. Vos attributs ne leurs seront plus envoyés. Notez que le serveur sur lequel vous êtes connecté peut renvoyer aux autres utilisateurs des informations vous concernant (en plus des informations normales d'un WHOIS, il peut renvoyer plus d'informations s'il en connaît plus).

28. Comment puis-je modifier ma liste de surveillance pour surveiller d'autres utilisateurs ?

Vous pouvez ajouter dans votre liste de surveillance des pseudonymes à surveiller en utilisant la commande WATCH. Quand les utilisateurs que vous surveillez se connecteront, quitteront le réseau, changeront de modes ou de pseudonyme, alors en serez notifié, à moins qu'ils aient refusé d'être surveillé. Vous pouvez utiliser la liste de surveillance pour voir, par exemple, quand vos amis se connectent ou se déconnectent du réseau. Voir /HELP WATCH pour plus d'informations.

29. Comment puis-je refuser la surveillance ?

Tapez la commande UMODE +w reject watching. Dans ce cas-là, aucun de vos changements de statut ne sera notifié à qui que ce soit. Voir /HELP UMODE pour plus d'informations.

30. Comment puis-je envoyer des messages privés signés numériquement ?

Vous pouvez envoyer un message privé signé numériquement en tapant la commande /SMSG pseudonyme Votre message.. Ceci enverra à pseudonyme un message privé, signé avec votre clé privée. Le destinataire peut vérifier la signature s'il possède votre clé publique et a confiance en elle.

31. Comment puis-je envoyer des messages de canal signés numériquement ?

Vous pouvez envoyer un message de canal signé numériquement en tapant la commande /SMSG -channel canal Votre message.. Ceci enverra le message Votre message, signé numériquement, sur le canal canal. Toute personne en possession de votre clé publique et lui faisant confiance sera en mesure de vérifier la signature.

32. Je ne veux vérifier aucune signature, puis-je les désactiver ?

Oui, en tapant /set ignore_message_signatures ON.

33. [?] apparaît devant un pseudonyme, qu'est-ce-que cela signifie ?

Cela signifie que l'utilisateur a envoyé un message signé numériquement, mais que vous ne possédez pas sa clé publique. Utilisez la commande GETKEY pour l'obtenir. Après l'obtention de la clé, [S] devrait maintenant apparaître devant le pseudonyme pour indiquer que la signature a été vérifiée avec succès. Si [F] apparaît devant le pseudonyme, alors la vérification de la signature a échoué. Cela ne devrait pas arriver à moins qu'une attaque active soit en cours.

34. Que sont les clés publiques de canal ?

Sur un canal, le mode clé publique (voir /HELP CMODE) peut être activé pour ne permettre de joindre ce canal qu'aux utilisateurs dont la clé publique a été ajoutée dans la liste des clés publiques du canal. Quand un utilisateur rejoint le canal, il doit fournir une signature numérique qui est utilisée pour l'authentifier sur le canal. Si la clé publique de canal ne fait pas partie de la liste des clés publiques du canal, alors l'utilisateur ne pourra pas le rejoindre. Cette fonctionnalité est identique à la phrase de passe d'un canal, mais fonctionne avec des signatures numériques.

35. Comment puis-je ajouter/supprimer des clés publiques de canal ?

Premièrement, voir /HELP CMODE pour plus d'aide. Vous pouvez ajouter une clé publique à la liste des clés publiques du canal en tapant la commande /CMODE +C +/chemin/dacces/public_key.pub, et pour la supprimer, tapez /CMODE +C -/chemin/dacces/public_key.pub. Pour voir la liste des clés publiques du canal, tapez la commande /CMODE +C sans autre argument. Si vous supprimez le mode en tapant /CMODE -C, alors celui-ci est supprimé ainsi que toutes les clés publiques du canal.

36. Comment puis-je joindre un canal utilisant des clés publiques de canal ?

Si le mode authentification par clé publique de canal est activé sur le canal, vous devez fournir une authentification à la commande JOIN pour pouvoir le rejoindre. Votre clé publique doit de plus avoir au préalable été ajoutée à la liste des clés publiques du canal. Pour rejoindre un canal, tapez la commande /JOIN canal -auth. Ceci utilisera votre paire de clés par défaut pour l'authentification. Si vous avez une autre paire de clé devant être utilisée durant l'authentification, vous pouvez donner les chemins d'accès de la clé publique et de la clé privée à l'option -auth. Voir /HELP JOIN pour de plus amples informations.

37. J'ai perdu/régénéré ma paire de clés et je n'arrive plus à obtenir les droits de fondateurs sur un canal, que faire ?

Si vous avez perdu votre clé privée, alors vous ne pourrez plus du tout récupérer les droits de fondateur. Votre seule chance est d'attendre que le serveur soit redémarré, et d'espérer que le mode fondateur soit remis à zéro au redémarrage. Si vous avez toujours l'ancienne clé privée après avoir généré la nouvelle, alors vous pouvez changer la clé utilisée en tant que clé du fondateur en utilisant la commande /CMODE. Elle vous permet de spécifier la paire de clés que vous utilisez comme paire de clé du fondateur. Ne perdez pas vos clés privées.

documentations/faq/silc_client_faq.txt · Dernière modification: d/m/Y H:i:s (modification externe)